Les controverses scientifiques

L'homéopathie tient à ce qu'elle affirme dans ses grands principes.

 

               En effet, les partisans de l'allopathie opposent un certain nombre d'arguments pour la mise en doute de l'existence même de la moindre science dans l'homéopathie. Certains affirment n'y avoir aucun argument sérieux, aucune base scientifique:

Premièrement, il est dit que les effets que Hanhemann a cru observer grâce au quinquinapour en faire la base de sa théorie sont faux car personne n'a jamais plus renouveler ces observations. Car tout phénomène qui n'est pas reproductible n'est pas considéré comme un phénomène physique ce qui explique qu'à l'heure actuelle , il n'est toujours pas possible de conclure à un efficacité de l'homéopathie.

Deuxièment, il est dit que le principe homéopathique ne produit absolument pas les mêmes symptômes que la maladie est destinée à guérir : un même symptôme peut être développé à partir de plusieurs maladies sachant que le corps peut réagir de la même façon à différentes infections.

Troisièmment,il a été constaté que le nombre d'Avogadro étant dépassé dans certaines dilutions, il n'existe plus physiquement aucune trace de la substance active dans la dose prescrite au malade(le nombre de molécules non sécables étant limité.).

Le concours des influences et de la variété des réactions qui se produisent entraînent une complexité grande dans la médecine humaine.
Il est admissible que le médicament homéopathique inerte , les maladies guérissent d'elles mêmes grace à une force "médicatrice" de la nature faisant son effet.Un régime accompagne le traitement homéopathique ; cela ne peut être sans effet . Il facilite probablement la récation naturelle de l'organisme.Dans la plupart des cas de guérison observés, nous sommes face à la médecine expectante qui est souvent efficace dans certaines affections légères.Il n'est pas question de laisser languir un malade atteint d'une maladie qui demande une action forte et rapide.
En effet, on sait bien que les maladies mettant en danger la vie des malades sont guéries par allopathie.

Il est possible de se demander quelle place et confiance donner au médicament thérapeutique qui ets prescrit, vendu, administré aux malades sans avoir trouvé aucun fondemement scientifique ou aucune légitimité thérapeutique à cette médecine.

Il ne faut pas beaucoup réfléchir pour comprendre que  ce n'est jamais assez dangereux pour  tuer directement le malade. L'abus de cette médecine ne crée aucune toxicité; le régime et l'hygiène de vie qui accompagnent la prescription  et les habitudes  sont d'un bon effet pour "désintoxiquer" le malade et laisser agir la nature.

En fait, il est dit que : " La maladie est l'affaire de la maladie qui a son cours et ses effets, mais la guérison est affaire du malade plus que de la médecine et du médecin." Ce qui parait fortement logique.

Toute action qui stimule une vlonté de vivre et une force de lutter contre une maladie quelconque est considérée comme étant une bonne médecine.
 Si l'administration de pain, ou d'un verre d'eau peut produire cet effet sur certains malades dans certaines circonstances
, alors il est certain qu'on observera des guérisons.

La vrai condition de cette pratique qu'est l'homéopathie est qu'elle ne se fasse pas au détriment de l'allopathie qui elle est là pour la garantie d'une meilleure action contre les grandes maladies affectant et menaçant la vie des personnes. Les citer n'est pas indispensable. Malgrès ces côtés farfelus et ces théories diverses, il y a des chercheurs , des savants , des scientifiques qui mettent en oeuvre leur savoir , leur travail et leur immagination au service de la santé. C'est de ce côté là qu'est le VRAI progrès médical.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×