Loi d'Ostwald

 

 

        Ayant exploité le domaine de la "Mémoire de l'eau" , il nous a paru nécessaire d'approfondire nos recherches en terme de théorèmes ou quelconques lois en relation avec la dilution nous permettant de répondre à la problématique posée.

       Il existe en effet une loi de dilution appelée loi d'Ostwald qui énonce que dans une solution très diluée la dissociation est toujours totale ; c'est à dire que plus une molécule est diluée plus sa réaction avec l'eau est complète. On pourrait donc en déduire que malgré de hautes dilutions, la molécule diluée reste active.

              Un acide faible noté AH réagit avec de l'eau d'une certaine manière qui est la suivante :

On pose [AH]0 = c, et [H3O + ] = [A − ] = x avec x= cα où α est le coefficient de dissociation.

On obtient alors la constante d’acidité  que l'on nomme Ka :

Ka= x2/ ( c –x)=cα / ( 1-α )

α tend vers 1 si et seulement si le quotient entre  Ka et c  augmente, or Ka est une constante. Donc la dissociation de l’acide augmente si c diminue, donc avec la dilution.

À c fixée, la dissociation augmente avec la constante Ka, or pKa = − logKa donc plus l’acide est fort, plus il est dissocié dans l’eau.

             Une base faible, notée B − , réagit avec l'eau de la manière suivante :.

On pose [B − ]0 = c, et [OH − ] = [BH] = x avec x = cβ, où β est le coefficient de protonation.

Comme avant, on obtient : Kb= x2/ ( c –x)=cβ / ( 1-β)

De même, β tend vers 1 si et seulement si  Kb /c augmente, or Kb est une constante, donc la base est d’autant plus protonée qu’elle est diluée.

 

( D'après Wikipédia.com)

 

 

 

     

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site